Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Société > Combattre

Combattre

jeudi 9 février 2012, par Georges Fernandes

L’expérience du combat a suscité de nombreux témoignages, mais peu de réflexions approfondies dans le champ des sciences humaines et sociales. comme si la guerre "au ras du sol" était un objet pour eux interdit, rares sont les anthropologues et les historiens à s’y être intéressés, y compris parmi ceux qui portèrent les armes et connurent le feu des batailles (Marcel Mauss, Marc Bloch, Norbert Elias, Edward Evans-Pritchard, pour ne citer que les plus célèbres). C’est à partir d’une enquête sur cet étrange silence que Stéphane Audoin-Rouzeau tente de poser les jalons d’une anthropologie historique de la guerre moderne, depuis le début du XIXe siècle jusqu’à l’aube du XXIe. Penser la violence de la guerre au plus près du combattant, la placer au centre de l’investigation, c’est non seulement s’efforcer de combler une lacune, mais accepter de la regarder en face, dans ses moindres détails, et s’interroger à nouveaux frais sur la nature profonde de nos sociétés.

La guerre n’est pas qu’un jeu d’enfants. C’est aussi la dure réalité des combats aux corps à corps, les combats où l’on voir l’ennemi mourir et le combat invisible, celui où aucuns des soldats ne ce voient et où pourtant l’un ou l’autre va perdre la vie. Être soldats est un choix qui disparait en temps de guerre. Comment vivent les hommes sur le terrain et ensuite comment ils refont leurs vies ? Beaucoup de questions que ce livre offre aux lecteurs attentifs.

  • Stéphane Audoin-Rouzeau
  • Seuil

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?