Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Actualités > EXPO TONNERRE DE BREST

EXPO TONNERRE DE BREST

jeudi 12 mai 2016, par Georges Fernandes

Du 20 mai au 26 juin 2016, le Musée Hergé de Louvain-la-Neuve a le plaisir
de vous présenter sa nouvelle exposition temporaire  :
TONNERRE DE BREST !
Tonnerre de Brest : un titre qui sonne comme un grand courant d’air frais, vivifiant et violent à la fois... Un juron repris de la liste des «  gros mots  » du capitaine Haddock...Et in fine , une expression qu’Hergé doit à Marcel Stal, ami et grand marchand d’art qui tenait une galerie d’art réputée avenue Louise à
Bruxelles.
Cet endroit, baptisé la galerie Carrefour, était assidûment fréquenté par Hergé
dans les années soixante. C’est à la rencontre d’érudits, d’amateurs, de
passionnés et de critiques d’art qu’Hergé se fait peu à peu une place dans le
milieu des collectionneurs d’art contemporain. Conseillé par Pierre Sterckx,
ami et critique d’art qui l’introduira dans un collectif d’amateurs et d’acheteurs
d’art moderne, il acquiert pour les Studios Hergé et sa résidence privée nombre
de toiles signées Lucio Fontana, Serge Poliakoff, Jean-Pierre Raynaud, Roy
Lichtenstein, Pierre Alechinsky, Frank Stella, Andy Warhol, Ian Dibbets, Sonia
Delaunay ou Tom Wesselmann.
Alors en plein bouleversement dans sa vie privée, le père de Tintin et Milou se
tourne résolument vers la modernité et songe même échapper à son destin
d’auteur de bande dessinée, si brillant soit-il.
Il prend des cours de peinture chez le peintre abstrait Louis Van Lint et durant
deux ans (1962 et 1963), il tente l’aventure de la toile avec des compositions qui
évoquent le style de Joan Miro, Paul Klee, Serge Poliakoff, Jean Dewasne ou...
Louis Van Lint.
Une aventure qui sera sans lendemain, mais qui trouvera des échos dans les
feuillets de découpage et les rares planches crayonnées de Tintin et l’Alph-Art
(1977-1978-1979), dernier épisode des aventures de Tintin et qui paraîtra, à titre
posthume, sous une forme embryonnaire (1986). L’auteur, malade, n’aura pas eu
l’occasion de terminer son travail...
Dans Tintin et l’Alph-Art, Hergé revient sur le thème de l’art moderne, avec ses
galeries de vente, ses marchands, mais aussi ses faussaires.
Tonnerre de Brest  ! La nouvelle exposition temporaire du Musée Hergé offre à
ses visiteurs la possibilité de découvrir un parcours inédit, riche en surprises.
A côté des dessins originaux de Tintin et l’Alph-Art, on aura l’occasion
d’admirer un choix subtil de toiles d’art moderne issues de la collection
privée d’Hergé, mais également une sélection de tableaux peints par Hergé
lui-même  ! Une découverte absolue, Tonnerre de Brest.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?