Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Croyances > Jésus le Nazaréen

Jésus le Nazaréen

jeudi 13 septembre 2007, par Françoise Bachelet

Marcus Manilianus, à travers les lettres qu’il écrit à sa bien aimée, nous fait vivre l’extraordinaire aventure qu’il lui arrive. Parti de Rome pour aller à Alexandrie où elle devait le rejoindre, il l’a attendu pendant un an, période au cours de laquelle il a fréquenté les bibliothèques et s’est intéressé aux prophéties.

Tullia ne se décidant pas à arriver, il part visiter Jérusalem où l’on y fête les Pâques Juives.

Au détour d’un chemin, il assiste à la crucifixion d’un certain Jésus de Nazareth « Roi des Juifs » comme il l’est indiqué sur sa croix. Intrigué, il se renseigne sur cet homme et finit par obtenir des confidences d’Adenabar, centurion qui l’accompagnera ensuite chez Ponce Pilate dont il connaît la femme Claudia Procula.

Au cours de la soirée, Ponce Pilate va lui raconter comment il a été manipulé et obligé de condamner Jésus. Suite à un tremblement de terre accompagné de faits surnaturels, ce dernier va charger Marcus accompagné d’ Adenabar et de 2 hommes de découvrir le fin mot de l’histoire. Dans le tombeau, le corps a bien disparu mais sans déchirer le drap mortuaire... Marcus troublé par tous ces événements, décide de mener une enquête sur ce personnage afin de découvrir qui il est réellement.

Confiant son projet à Claudia, elle lui propose son aide en lui faisant rencontrer une certaine Marie. De son côté, Aristhènes son banquier, lui permet de rencontrer Nicomède, un pieux érudit qui l’envoie à Béthanie, village où vit Lazare qui lui raconte sa ressurection. De retour à Jérusalem, il finira par rencontrer Jean dont émanait une impression chaleureuse de paix, Thomas qui toujours doute de tous et de tout, Simon de Cyrène fort estimé à la Synagogue des Affranchis ainsi que Matthieu. S’ensuit un voyage en Galilée toujours à dos d’âne avec pour guide de caravane Nâtan et sa compagne Suzanne qui lui apprend le Notre Père et lui raconte ce qu’elle sait de Jésus. Un détour s’impose par Magdalena pour voir Marie.

Plus tard, invité par Claudia, il assiste à une course de chevaux, se souvenant d’un rêve qu’il a fait quelques jours plus tôt, il parie sur le cheval blanc et gagne. Il touche son argent et part à la recherche de la jeune fille en deuil de son frère. Elle est retenue prisonnière par un vieux grec parce qu’elle lui doit de l’argent. Cette jeune fille se révèle être Myriana une danseuse rencontrée sur le navire lors de sa traversée pour se rendre à Jérusalem. Cette dernière est persuadée que c’est Jésus qui l’envoie pour remplacer son frère décédé. Elle le supplie de l’emmener avec lui dans les montagnes où un grand nombre de pèlerins se rendent dans l’espoir d’un signe de Jésus. Marcus finit par accepter et le voilà à nouveau en route vers de nouvelles rencontres plus inattendues les unes que les autres ....

Ce livre n’est pas qu’un carnet de voyage avec des descriptions très précises , le souci du détail et la volonté de décrire les rites et les coutumes de l’époque, c’est avant tout le récit d’une rencontre spirituelle qui va bouleverser la vie de Marcus et le transformer en un autre homme. Que l’on y croit ou pas, on se laisse emporter par cette histoire à l’écriture souple et rythmée. Mika Waltari a donc atteint son but, c’est une véritable réussite.

  • Mika Waltari
  • Le jardin des Livres

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?