Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Livres Universels > L’Iliade

L’Iliade

lundi 10 septembre 2007, par Françoise Bachelet

Toute cette histoire aurait été déclenchée par Eris (la déesse de la querelle) qui furieuse d’avoir été écartée du banquet de noce de Thétis et de Pelée, aurait lancé au milieu des convives une pomme en or sur laquelle était écrit : « A la plus belle ». Toutes les déesses présentes revendiquèrent le prix. A la fin, il ne resta que Héra, Athéna et Aphrodite, elles décidèrent de laisser Paris, fils de Priam les départager. Il choisit Aphrodite qui lui avait promis l’amour d’Hélène, la plus belle femme du monde ... Paris partit donc conquérir Hélène mais celle-ci étant déjà mariée à Ménélas, le roi de Sparte, il l’enleva et la ramena à Troie. Evidemment, cet acte ne pouvait rester sans réplique ! Et voilà comment tout commença !

Mais l’Iliade n’est pas seulement un récit d’exploits guerriers, c’est aussi une magnifique œuvre orale qui fut colportée par les aèdes pendant 5 siècles avant d’être retranscrite par Homère, poète de génie qui vivait en Ionie sur la côte de l’Asie mineure.

Carte et glossaire, en fin d’ouvrage, vous aideront à visualiser et comprendre cette bataille épique pour la conquête de Troie.

La couverture est magnifique et donne vraiment envie d’ouvrir le livre.

Auparavant on lisait l’Iliade par obligation.

Avec la traduction de Michel Woronoff, Homère se lit avec plaisir !

  • Michel Woronoff
  • Casterman Epopée

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?