Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Policiers > L’absence de l’ogre

L’absence de l’ogre

jeudi 17 mai 2007, par Françoise Bachelet

Lou Necker est découverte morte dans le parc Montsouris par deux joggers au petit matin.

Un des jardiniers Bernard Morin manque à l’appel ce jour-là alors qu’il n’est jamais en retard.

Le commandant Sacha Duguin et son acolyte Ludovic Nicolet, policiers chargés de l’enquête décident de fouiller sa chambre d’hôtel.

Là, ils découvrent des photos de la victime, un Cd des Vampirellas, groupe de rock dont cette dernière faisait partie, une affichette proposant les services d’une masseuse professionnelle mais surtout deux passeports , un français au nom de Bernard Morin et un autre américain au nom de Brad Arceneaux !

De retour à son bureau, Sacha Duguin appelle ses collègues de la police américaine qui lui apprennent que Brad est soupçonné d’avoir tué un de ses amis : Benjamin Frazier et peut être aussi Julia Clarke petite amie de ce dernier qui a disparu sans laisser de traces.

Sacha Duguin décide alors de rencontrer cette fameuse masseuse professionnelle. Ingrid Diesel qui n’a pas vu Brad depuis 10 ans, ne croit pas une seule seconde à l’histoire qu’il lui raconte et va mener sa propre enquête aidée par une amie Lola Jost , ex-commissaire de police à la retraite. Grâce aux informations de Jérôme Barthélemy, ancien collègue de Lola avec qui elle est restée en contact, les deux femmes vont pouvoir interroger l’entourage de Lou Necker.

Elles vont découvrir que Lou connaissait Brade qui lui-même connaissait Romain, le jardinier du couvent datant du XVIIIème qui se trouve être voisin mitoyen des anciens ateliers de mécanique transformés en squat d’artistes et où habitait Lou. Le tout faisant partie d’une opération immobilière connue sous le nom de « Tolbiac-Prestige ». L’ordre dont dépendent les religieuses de la Miséricorde, sous la houlette de Sœur Marguerite, était sur le point de vendre ses terrains à la société Baticap dont Guy Marquet et Madame Hutchinson sont respectivement PDG et associée.

Brad aurait-il été payé par Guy Marquet pour se débarrasser de Lou qui s’opposait à cette opération immobilière ?

La bonne question à se poser est « À qui profite le crime ? ». Ingrid Diesel et Lola Jost le savent bien, elles vont exploiter toutes les pistes possibles et tout faire pour retrouver le coupable de ce meurtre. Ce qu’elles feront avec brio !

Ce roman est un polar au scénario bien mené, on plonge tout de suite dans l’histoire et on est tenu en haleine jusqu’à la fin. Les personnages sont remarquablement construits et aussi très attachants.

http://www.dominiquesylvain.com http://www.viviane-hamy.fr

  • Dominique Sylvain
  • Viviane Hamy

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?