Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Philosophie > Propos sur la nature

Propos sur la nature

dimanche 6 décembre 2009, par Bertrand Puysségur

Emile Chartier dit Alain (1868 - 1951) est le philosophe qui fait aimer la philosophie. Formidable pédagogue il a su rendre simple, le complexe. Ceux qui ont mal lu Alain d’ailleurs ne retiennent que cela. Or derrière cette apparente simplicité, il y a bien une philosophie propre à Alain et il serait dommage de passer à côté d’une des oeuvres les plus marquantes de la première moitié du XXème siècle. Ces Propos sur la nature ont la forme de courtes réflexions autour du thème de la nature "toile de fond de toutes mes pensées". Et c’est bien un nouveau monde qui s’ouvre alors au lecteur. Car quoi de plus familier que la nature et quoi de plus difficile à cerner. C’est bien ce paradoxe que ce livre permet aussi d’explorer. La nature serait le monde sans les hommes. Mais cela est-il bien possible ?

La philosophie de la nature qu’Alain déploie est toute proche de sa philosophie de la religion. A la naïveté de mettre des Dieux dans la nature pour l’expliquer, la vision de l’homme moderne l’a tout simplement asservie pour son propre compte. Le résultat peut sembler désastreux ; si les Dieux sont morts, la nature ne leur a pas survécu. Aussi il nous faut apprendre à contempler le flocon de neige et la vache car c’est bien le monde tel qu’il est que nous y trouvons. La nature devient ce dans quoi on peut contempler l’âme de l’homme. Elle devient l’épreuve, à la fois primitive et solitaire, sur laquelle s’édifie la culture. L’écriture d’Alain est légère comme son esprit, ce n’est pas ici la moindre des qualités de ce livre.

  • Alain
  • Folio essais

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?