Critiques littéraires de livres et BD, actualités de la lecture

Accueil > Critiques > Arts > Sur les traces des peintres de la Renaissance

Sur les traces des peintres de la Renaissance

mercredi 16 juillet 2008, par Sarah Chelly

La renaissance représente à coup sur une période prolifique pour l’art. Combien de tableaux et sculptures restés mythiques ont-ils vu le jour durant cette époque en Italie ? Nous avons l’occasion d’en découvrir quelques uns grâce à cet ouvrage de Patrick Jusseaux. Il nous apprend à connaitre la vie des peintres qui ont fait la gloire du renouveau intellectuel qui a marqué les quatorzièmes, quinzièmes et seizièmes siècles.

Ce livre comporte une originalité : il est à deux visages...

La première partie « narration » constitue un retour en arrière vers la renaissance. On se retrouve dans le contexte d’alors. L’auteur ressuscite les artistes, les fait parler et évoluer au milieu de leur entourage. Il leur redonne vie à l’aide d’anecdotes et de situations burlesques. On constate qu’à travers le récit distillé de leur œuvre, l’accent est mis sur leurs traits de caractère. Cette démarche nous familiarise avec le personnage, et présente les choses sous un aspect moins pédagogique. Par ailleurs, les termes les plus compliqués et les mots en italien nous sont définis à l’aide de légendes.

L’organisation chronologique part des années 1300 avec Giotto di Bandone jusqu’au Titien aux environs de 1500-1600.On apprend que certains protagonistes sont contemporains les uns des autres. On découvre les secrets, les dessous de grandes œuvres encore célèbres aujourd’hui telles que la chapelle Sixtine, la venus de Botticelli, ou encore l’école d’Athènes.

A la fin de chaque chapitre, on nous fait un « petit topo » un peu plus détaillé sur l’œuvre d’un artiste en particulier à l’aide d’une double page qui reprend ses œuvres principales. On utilise en fait la fiction pour étayer la réalité.

Le résultat est agréable à lire, on sent bien que l’auteur veut aller à l’essentiel et il atteint bien son but. Pendant toute l’histoire on pense que le récit est totalement inventé. Mais au stade de la conclusion, on nous renseigne sur les sources qui ont permis à l’ouvrage de voir le jour, sources qui sont en fait d’époque. Les anecdotes notamment sur les petits défauts qui ont rendu ces éminentes figures si attachantes sont donc peut être vraies !

En conclusion, on peut donc dire que le côté réaliste mais à la fois fictif nous permet d’apprendre tout en nous amusant. Alors pour éveiller vos enfants et les inciter à se cultiver, offrez leur ce petit ouvrage et laissez les découvrir la beauté des fresques de Michel-Ange et des légendaires chefs d’œuvre de Leonard de Vinci !

  • Patrick Jusseaux
  • Gallimard Jeunesse

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?